Bonbon (poésie régressive, eh oui ! )

bonbon

Sucre-moi le bout de la langue

Dore mes papilles, tu le peux

Doux carré de miel si étrange

dont j’appelle la saveur de mes vœux

Mais oui, c’est sûr, je suis gourmande

quel péché vétilleux !

Quand, si légèrement, j’écarte

de ton corps mou ta veste de papier

dans ce froissement si singulier

de la soie sur ton corps douillet

ta blondeur de champ et de sable

de lion souple et de blé brûlé

me rend à l’enfance folâtre

aux doigts collants, aux genoux marbrés

aux palais confits et aux  glaces

 Et pour moi, c’est toujours  l’été !

 

 

 

 

 

 

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bonbon (poésie régressive, eh oui ! )

  1. Francis dit :

    Hum … mais qu’il est doux de retrouver ces goûts…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s