Pas à pas (les poètes, ce n’est pas sérieux)

Pas d’accords

Pas d’à corps

Pas de cors rugissant

Pas de corde nouée au cou des passants

Pas de course, pas de charge

Pas de loup glissant

sur mon doux parquet rougeoyant

Pas de souris mystifiant le laid mistigri

Pas d’escargot bavant sur le dos de ma concierge

Pas de porte ouverte sur les courants d’air

Pas de deux ondoyant sur le pont de la rivière

Pas de pied de nez à toutes les misères

Pas de vis tournant dans mon cœur solitaire

 

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article a été publié dans Les poésies de Colette. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pas à pas (les poètes, ce n’est pas sérieux)

  1. Fa au Bénin dit :

    Pas de danse et pourtant c’est virevoltant

    J'aime

  2. Damien Specte dit :

    Pas à pas dans une amitié où tu n’es pas seule …

    Douce nuit ma Colette !

    Damien

    >

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s