C’est si doux

Fais-moi sur tes genoux un pan d’extase,
je m’ennuie,
c’est si doux.
Quelques miettes de l’âme,
feutrant le plancher de sucre roux,
s’effritent sous mes pas,
c’est si doux.
Je n’ai rien lu, je ne vois rien
mes mains sur tes blancs parchemins
effacent tout.
Mon lexique s’use sur ces remous
le ressac de ton rire, la légèreté du moment
regarde à tes pieds, amoncelé, ce vrac
de pensées, si mal liées.
Fais-moi sur tes genoux
un temps de fortune
offre-moi l’écume
de ta bouche
C’est si doux
Je ne veux rien comprendre du tout
en mou la tour de babel
s’éloigne
C’est si doux …

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s