A l’ouest

Mon esprit est à l’Ouest

là où s’est levé le vent

qui emmène tout en passant

Des flocons d’attente, des regards éperdus,

des vases remplis de sourires légers,

et même, je le crois, ces jolis souliers

qui faisaient mes pas, danser

Mon esprit est à l’Ouest

confus et endormi

quelques fantômes gras

y dressent leur lit

l’été y marie

ses dessous de soie blanche

à la robe dorée d’un automne pressé

Mon esprit est à l’Ouest

mais sa porte est fermée

au baiser gris du Nord

à l’alcool, aux fumées

Et les rues s’y dessinent

à l’allegro de la nuit,

belle dame qui partage

mes insomnies…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s