Chemin de croix (rousse)

Rien de droit

Rien de travers

Plein de chemins qui ne mènent nulle part

Des portes ouvertes sur des portes

Des escaliers d’ombre vorace

Des champignons vénéneux, des sorcières, des ateliers morts

des épiciers neurasthéniques, des crémières accortes

des bouteilles, des feuilles, des cartons

et juste avant de tourner les talons

And the wonder of it all

Is that you just don’t realize

how much I love you

par la voix feutrée d’Eric Clapton

tombant par la fenêtre

comme une feuille désœuvrée…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, Billets et autres textes/Prose toujours !, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s