Mantra

 

 

Je t’ai répété ce mantra dix mille fois

Emmène-moi

Les kilomètres de quai

les rives du Rhône

les montées de calvaire

dans le silence des mois chauds

les sonneries du téléphone

les mots de trop

me sont  incantation mauvaise

Emmène-moi

et si mon costume de fête, mes falbalas

mes dessous de gitane, mes bas de fortune

ma taille étranglée dans un corset de rage

les orages qui fleurissent à mon corsage

murmurent dans la poussière des promesses

alors j’emmènerais mon ombre et sa traînée de joliesse

comme un roi solitaire cherche son royaume

même dans le sable du désert

3948

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s