Campagne de Lorraine

A l’arrivée,  toutes les ondes avaient disparu.

Ensuite ont disparu les lumières, et puis quand le moteur s’est tu

avec lui tout bruit a chu dans un coin de ma mémoire qui

s’en est trouvée très bien

En zone blanche la nuit est si noire que l’idée même de couleur

n’affleure point

Il paraît que la lune veille sur le renard qui traverse les haies

sur le chevreuil qui oublie le tracé des chemins

sur le blaireau et le loup qui n’est jamais si loin

qu’il ne hante de nouveau les mémoires paysannes

Mais j’ai préféré, assise dans mon lit d’un soir,

écouter la causerie des boiseries de la vieille maison

Les parquets y font des signes discrets quand tout le monde dort

De sévères aïeux descendent des cadres et promènent leur généalogie

de la cuisine au  grenier dans une odeur de pommes déchues

Pourtant, au détour des fourrés et des toits vieillis, des ossuaires et

des monuments aux morts, près des blanches vaches au tendre cou,

j’ai aussi entendu un homme que la campagne rendait fou à l’idée qu’un Sarrazin, qu’un Byzantin, qu’un Ostrogoth pourrait fouler avec d’autres sabots la terre de ses ancêtres

C’est que voyez-vous, nulle terre n’est parfaite

mais à un homme lié d’esprit répond un homme  que toute racine libère

et qui sait ce qu’il donnera à ses enfants

l’amour…

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article a été publié dans Mon réflex et moi, univers d'images. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Campagne de Lorraine

  1. La Lorraine le mérite. Bravo, Colette !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s