Les listophiles

Moi, je n’aime pas les listes

Ce sont des animaux étranges qui tendent à croître

inexorablement

Dans les poches, roulées, chiffonnées, illisibles

elles racontent un monde absurdement mélancolique

matériellement pléthorique

et le consommateur s’en va glanant

sur des gondoles en plastique

maints objets à l’avenant

Il paraît que c’est poétique

un nom donne la main à son pair

même dénué de sens pourvu qu’il allitère

et tout le monde est content

J’ai vu des listes de noms sur des murs de marbre

qui m’ont fait regretter l’invention de l’écriture

c’était hier, un temps mou grignotait la verve des passants

mais des listophiles ardents s’ingéniaient à tout lire et cela

prendrait tant de temps

J’ai vu une femme méthodique exécuter la liste de courses

rédigées par son mari qui n’était pas tendre

parce qu’elle entassait des litres de vin et des rasoirs

et un couteau à découper géant

Moi, je n’aime pas les listes

leur longue queue de papier sinue comme

des regrets stériles

La première ligne lève déjà mon dos en rejet

L’oubli laisse la place et moi, j’improvise

jamais  on ne verra dans mes armoires

bien assises

rangé en rang docile, tout ce qu’il faut pour vivre,

j’ai déjà un cœur et un cerveau pour ça

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Les listophiles

  1. Jean-François Mathé dit :

    Sans être moi-même un listophile, je vous trouve bien injuste avec la liste ! D’abord, ne ressemble-t-elle pas, sur la feuille de papier, à un poème en vers libres (j’ai essayé la liste de courses rimée mais ça n’a jamais abouti) ? Et puis, comme un poème, ne contient-elle pas des mots qui nourrissent et abreuvent la vie : « pain », « vin », « saucisson », etc. ? J’aime faire mes courses avec une liste, voir la gondole me faire la tête quand rien de ce que je lis ne la concerne. J’aime la progressive métamorphose des mots de la liste en objets, produits palpables qui pèsent dans ma main tandis que la liste s’en envole comme un papillon. Un jour, c’est sûr, j’écrirai une ode à la liste comme on devrait en écrire à tout ce et ceux qui nous guident dans la belle société de consommation.

    Jean-François

    Aimé par 1 personne

    • Phédrienne dit :

      Sei Shonagon me fait mentir sur le sujet avec ses notes de chevet mais je persiste néanmoins, parce que justement il y faudrait un peu de fantaisie, ce surréalisme joyeux qui manque souvent. Que voulez-vous, je suis une chèvre obtuse qui n’aime pas non plus les dimanches, c’est ainsi 🙂

      J'aime

  2. J’ai deux listes que j’entretiens de temps à autre, irrégulièrement, quand la moue s’installe. La première est une liste grise, de tout, autant que je m’en souvienne quand je l’écris, ce qui m’inquiète, m’embête, m’énerve. La deuxième est une liste blanche, de tout ce qui me fait sourire, me donne de l’espoir, m’enchante. Je ne fais rien de ces listes. Je les écrits, c’est tout. Je n’essaye surtout pas de faire à rayer des lignes de la liste grise, jamais ! Aucun objectif ! La liste grise a la vertu d’être finie, de tenir en quelques lignes. « Tout va mal » est un gros mensonge ! Il y a bien une demi-douzaine de trucs qui vont mal, mais pas de quoi remplir une page La liste blanche, elle, montre que le septième truc va bien, et le huitième également. Leur taille comparée n’a aucune importance. C’est juste mieux que la liste blanche ne soit pas vide, ce qui ne m’est jamais arrivé. Je les note dans mon cahier quotidien puis les oublie. L’exercice se termine quand les deux listes sont écrites.
    Bise, Colette, et belle soirée.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s