Sur parole

Tu écris trop, c’est trop long, trop de mots,

trop d’adverbes, trop d’adjectifs

c’est trop compliqué, trop de trop

Soit

Mais moi, je t’en demande

je réclame tes développements, tes apories

tes arguties et même les paperoles accrochées

à ton Himalaya personnel

sous ton crâne où nichent de drôles d’oiseaux

Je n’ai pas peur, non, je ne crains pas

tout ce qui sourdra de ta langue

tout ce que ton larynx chantera

Murmure-moi à l‘oreille

même si je ne comprends pas, j’entendrais

au lieu d’un cliquetis la prosopopée de tes absences

cela me fera du bien

Hier, sur cette route où mon ADN  restera collé

bien longtemps après toute catastrophe

un homme m’a juste dit « tu es belle »

C’est sans doute peu vrai

mais j’ai fait semblant de le croire

sur parole

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article a été publié dans Mon réflex et moi, univers d'images. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sur parole

  1. Tu est belle sans doute!!! Belle à l’intérieur et à l’extérieur. Très bon poème
    Joyeux Noël!!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.