Miroir avec tain

Il y a du Napoléon  dans ta grandeur

du Baudelaire dans tes écrits

du Satie dans tes rythmes

Tu as l’œil de Garbo

le cou d’une statue grecque

et une cervelle de…

moineau !

Qui échappe ici à la satisfaction de croire

un instant que tout  est vrai ?

Oui, je suis formidable !

Rien n‘égale la portée de mes mots !

La poussière se réjouit

d’ être sous mes sandales

Et puis, soudain, la mémoire me revient

Quelques mesures vite prises

suffisent à me circonscrire

Individu de sexe féminin

Taille, poids, signes particuliers : néant

Née, le, résidant à

Exerce le métier d’enrubanneuse du temps

et de chercheuse de perles

code APE : 9003 B

autres métiers artistiques

Mais, qui dira la volonté

l’extraordinaire entêtement

de l’homme à rester debout

à demeurer vaillant

quoi qu’il advienne ?

A entreprendre chaque jour

le grand chantier de la vie

Comme un arbre

Comme une graine germée

Pas plus, pas moins

Et de ce fait, je ressemble surtout

à celui qui sait m’inventer

et s’invente lui-même

puisque j’y crois

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s