C’est vous dire si la poésie m’ennuie parfois profondément…

Un seul oiseau est revenu. Très prudemment. Un pigeon et encore, qui roucoule avec componction. Les premières bogues sont tombées des marronniers, pressées d’en finir. Dans le jardin, un vieil arbre est mort, ses racines soulevant de la terre devenue sable. Le chat a repris ses quartiers sur la table,  où il étale sa grasse magnificence avec le même manque d’énergie. J’ai remis des vêtements pour sortir marcher, maintenant  que l’air redevient respirable. J’ai longé des kilomètres de palissades qui enserrent fièrement des grues et des chantiers flanqués de panneaux hyperboliques ; tous les dieux de l’Olympe migreraient  sans gémir dans les résidences royales qu’ils promettent.

Dans l’interstice aménagé entre illusion et réel, je peine à trouver mes marques : marché-je dans l’Eden promis mais que mes yeux et mon esprit myopes et curieusement réfractaires peineraient à voir ? Ai-je touché du doigt, par la mystérieuse conjonction de la canicule prolongée et de la cupidité d’un système visant à produire toujours plus de bénéfices pour de moins en moins d’élus, une sorte de scénario monstrueux ? Une femme angoissée s’est traînée jusqu’à moi sur ses hanches courtaudes et ses jambes rétrécies : « À quelle heure est le prochain train ? » m’a-t-elle demandé en pleine rue ? « Bientôt, bientôt » lui ai-je répondu avec un sourire bienveillant. Après tout, elle n’était peut-être qu’un mirage, elle aussi.

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Billets et autres textes/Prose toujours !, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.