Le doigts dans l’oeil

Dis-moi ce qui se cache dans mon œil

un petit monde d’avant-hier

un village de verre

Forêt dansante sous mes pas

bois brisé là, feuilles mouillées

cailloux dorés, terre gorgée

Un enfant rit niché d’amour

dans mon cou qui ne l’oublie pas

Il a grandi plus vite que moi

qui gravit à peine, à peine

le chemin d’aujourd’hui

Dis-moi ce qui se cache dans mon œil

Un petit diable assis, rieur,

dans mon humeur acqueuse

tire mon nerf tant qu’il peut

pour que  doucement s’imprègnent

dans ma rétine réfractaire

tous les élans de vie, joyeux

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.