Fêtes consulaires

Lorsqu’il est de plomb le soleil s’impatiente

et pèse de tout son poids sur des nuques pliées

Sur la place que le grand Louis chevauche

sans souci républicain de blanches tentes s’amoncèlent

50 pays y rêvent de leurs atours, de leurs belles femmes

de leurs beaux mâles frappant d’un talon conquérant

une scène rôtie et des témoins vibrants

Venus des quartiers, des rues dont le nom ne leur dit rien

des heureux brandissent de petits drapeaux

leur pays est là, sur un petit plateau

où quelques gourmandises s’épicent sous la langue

Un vieux moujik me tend, on ne sait pourquoi

un caramel plié dans un petit papier bleu

Une Roumaine blanche et hautaine refait sa coiffure

et sous son ombrelle une Chinoise d’un âge vénérable

offre son sourire  de porcelaine, ses deux chevilles croisées

socquettées de la neige du pays du soleil levant

Après ces fêtes consulaires, longeant des quais

que d’incessants travaux rétrécissent

j’ai rejoint des amis aux Subsistances

qui portaient hier soir trivialement leur nom

La mère Brasier, Philippe Bernachon et la maison Bouillet

y vendaient des délices Ô combien discutables

maigrement servis et chèrement gagnés

auprès d’étals fleurant bon le safran, la coriandre, le piment d’Espelette

et cette odeur grasse qu’on ne sent qu’en pays

où la chair surabonde même par trente degrés

Sous l’œil élargi de la lune, 4 promeneurs

à peine pansus et déjà trop nourris

étendirent ensuite  les longs fils de leurs jambes

D’autres guiboles mangeait les trottoirs

sous des tables de bars tristes comme des fins de soirée

Marchez  encore, amis,  marchez encore

que le soleil prenne tout son temps pour s’embraser

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.