Comme un arbre

Les arbres millénaires

retiennent dans leurs branches

des histoires immobiles

Leurs racines chuchotent

Et j’aimerais entendre

ce que disent leurs voix

Une seule graine féconde

dans mon cœur et dans ma tête

serait aujourd’hui un don

Alors je me lève

Je me tiens comme un tronc

que la mousse grignote

J’enserre dans mes bras

une terre impossible

C’est une sphère brûlante

bruyante et lestée

J‘écoute pousser en moi

une pensée compatissante

et apaisée

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Comme un arbre

  1. J’aime beaucoup ces êtres vivants . Merci Phédrienne, cest tres beau c’est poéme!

    Aimé par 1 personne

  2. Phédrienne dit :

    Merci Jean et Barbara pour votre lecture sensible.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.