2020; ère de l’anthropocène

Je rêvais de faire cela depuis longtemps. M’assoir en plein cœur de la ville, m’assoir au milieu de la route et regarder. M’arrêter au milieu et photographier ce grand vide urbain, à peine émaillé de quelques voitures. Hier, c’était parfait. Il y avait un grand silence et des grues arrêtées. La ville est hérissée de barrières de chantiers, de sens interdits, de passages piétons improvisés sous des échafaudages, de tuyaux dégorgeant de la poussière.  Elle montre ses entrailles, ses écrouelles et sa vieille peau, partout son ventre s’étale et partout on panse et on recoud.

J’ai cherché à quoi tout cela me faisait penser. Ces rues vides, où le gros œil de mon objectif zoomait soudain sur un bavoir oublié, un pot de yaourt, une chaussette, un vieux journal. Je me suis sentie grandir, respirer bruyamment, chacun de mes pas énergiques claquant sur le bitume. J’ai levé la tête pour vérifier que dans le ciel aucun véhicule n’arrivait de l’espace en ayant repéré cette forme humanoïde dégageant de la chaleur suspecte. J’ai cru que j’étais dans un film post-apocalyptique, vous savez, dans un de ces longs plans où seul le vent crie en bousculant au passage une boîte de conserve rouillée. Mais non, au bout d’un long moment, une ombre m’a frôlée. C’était un jeune gars monté sur une planche, l’œil sombre sous la mèche baladeuse. Un peu plus loin, un homme sur un pont regardait un train à l’arrêt. Il marmonnait tout seul et je l’ai laissé à sa contemplation. J’ai repris ma marche et au bout de ce long ruban de 300 minutes, j’ai retrouvé ma maison, dont pas une ossature ne craquait.

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Billets et autres textes/Prose toujours !, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.