Dans la rue, la musique !

Dans la rue, dans la rue la musique !

Dès sept heures, sur le banc

L’homme au chapeau blanc

Bruissait de sons et cliquetait

Tout à la joie des amis retrouvés

Puis ce furent les cymbales des couverts

Au-dessus d’une glacière et quatre convives

Un dévoreur de pizza, un danseur et sa clique

 Improvisant une ronde sur la place

Toute la nuit, toute la nuit

Dans la rue, dans la rue la musique !

Sous la lune, une chorale de filles

 De la soprano aiguë au contralto sauvage

Étageait ses octaves et des chauffeurs ivres

Laissaient couler de leurs fenêtres de grands flots de Raï

Dans ma poitrine mon cœur désordonné

Jouait en cavalier seul un son léger de tambourin

Puis, à grand bruit, la pluie clôtura le bal

Chaque goutte ponctuant l’arrivée du matin

Chaque goutte chantant ce même refrain

Dans la rue, dans la rue la musique !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.