Que ferions-nous sans nous ?

Nous avons besoin de joie

C’est de tous, le besoin que je pressens

De joie et d’humaine présence

Un repas partagé prend ainsi tout son sens

Un rire généreux est le meilleur des mets

Des mains sur vos épaules, un baiser sur vos joues

La tiédeur des corps assis non loin de vous

Ravivent de la nuit les paillettes festives

Que ferions-nous sans nous ?

Parlons-nous, hissons de la concorde le drapeau

C’est ce qui nous fait hommes

c’est ce qui nous fait beaux  

La rencontre efface de bien tristes disgrâces

La parole relie plus souvent qu’elle ne coud

De la zizanie le bien vilain manteau

Que ferions-nous sans nous ?

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article a été publié dans Les poésies de Colette. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Que ferions-nous sans nous ?

  1. En mot très simple: ¡bravo!!!!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.