Rouge papillon

C’est un papillon rouge, doux, voluptueux

Ses deux ailes dessinent un arc sans triomphe

et parfois s’écartant sous un souffle précieux

il émet en vibrant des vérités profondes

Je le regarde parfois s’agiter sans malice

dans le miroir où je cherche mes traits

Comme il était vivant tandis que je croyais

qu’éteint sur mon visage il perdait ses attraits !

Couleur de grenade, de baie ou de corail

bellement ocellé, parfois tristement fade

porté comme une fleur ou bien un oriflamme

papillon à deux lèvres, que dis-tu de moi ?

Abouché, débouché, à bouche que veux-tu

même si je n’embrasse pas de fruit défendu

je ne veux pas te voir aminci et déçu

ne pas te couvrir de gloire par un sourire

Puisque je t’ai rêvée, seule et volant sans moi

ma bouche dont je lisse parfois du bout d’un doigt

la soie un peu usée et le contour ductile

Puisque tu me reviens, courageuse ou futile

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.