Miaou !

Je crois que je serais un chat

étique mais seigneurial

levant haut mon garrot

exposant mon poitrail

la hanche cavalière

et le genou flexible

les vibrisses exigeantes

et les oreilles pointant

vers le midi

Las, à défaut de fourrure

et de doux coussinets

d’iris vertical

et de ronde pupille

je me contente

de faire le gros dos

et d’étirer bien fort

ma colonne ivoirine

Sans gouttière

occupante hasardeuse

d’un logis morfondu

et perclus de rhumatismes

je rêve souvent

de courir sur les toits

et de miauler à la lune

mais qui sait ?

Ce sera peut-être

pour une prochaine fois

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.