Le nousisme

Le « nousisme » : tendance obsédante et répandue à agglomérer des inconnus dont on ne sait absolument rien dans un constat, généralement triste et négatif, comme : nous ne lisons plus, nous n’aimons plus ceci ou cela ou nous sommes tous destructeurs, ultra consommateurs, égoïstes, méchants. Il semblerait que cette tendance s’appuie sur la lecture exagérée et anxiogène des sondages qui prolifèrent dans les médias et sur les sujets le plus étonnants (je pourrais facilement en inventer, tableau à l’appui : 62,5 % des gens commencent par couper leurs ongles du pied gauche… , seuls 2 % des gens avouent ne s’être jamais  mis les doigts dans le nez… )

Curieusement le « nousisme » épargne savamment les constats positifs, pourtant assez faciles à constater (par exemple, je ne connais aucune personne qui n’éprouve pas un sentiment au moins affectueux à l’égard d’une autre personne).

Remède : ne pas hésiter à confronter le « nousisme » à l’épreuve du réel observable autour de soi. C’est très efficace !

(Petit dico colettien à l’usage  des ronchons… )

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article a été publié dans Chronicolettes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.