Archives de l’auteur : Phédrienne

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)

Venteux

L e vent cravache les murs de la maison même le jardin a battu en retraite Un grand parasol dort, cassé, sur le gazon Un pigeon gras et triste cogne à la fenêtre Pourtant, fermant les yeux c’est la mer … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Mon réflex et moi, univers d'images | Laisser un commentaire

La barbe ! (les poètes, ce n’est pas sérieux)

La mine grave, le dos compassé la cravate étranglée autour du col ainsi je me suis rêvée Deux tuyaux de tissu enfermant mes jambes des poils bruns sur mes mains pressées une barbe du matin et un soupçon de ventre … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Ranelagh

Dans le jardin du Ranelagh un La Fontaine ventru penche une perruque  congrue sur un corbeau enrichi d’un camembert Il se dit du lieu qu’il est espace vert et ses grands arbres noblement parés voient passer dans leurs allées des … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | 4 commentaires

Voix au chapitre

Voix au chapitre   Il faut se taire. C’est presque un principe de survie. Se taire chaque fois qu’un évènement imprévu survient. Cela peut être, par exemple, le passage d’un train à une heure inaccoutumée. Un essaim d’horairistes appuyés par … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours ! | Tagué , , | Laisser un commentaire

Si j’osais (chroniquelette)

Je suis une amie fidèle et une femme engagée. Lorsque je fais une promesse, je la tiens. Ainsi suis-je partie à Rennes, sur la demande de mon éditrice, co-animer avec un autre poète une après-midi de lecture. Le public restreint … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours ! | Tagué , , , , | 2 commentaires

Lumière !

Dans une fringale de lumière j’ai découpé les grands rideaux qui obturaient mes fenêtres et que je n’arrivais pas à ôter Ce geste irraisonné, profondément jubilatoire faisant de moi une Parque armée de ciseaux vengeurs a levé dans mon cœur … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | 4 commentaires

Equinoxe

Au printemps j’ouvre la fenêtre je chausse à mes pieds d’hiver deux talons aigus comme un rire rouges topazes flamboyant J’ouvre ma tête aux oiseaux-lyres J’ouvre à la ville mon regard brûlant Le temps n’est plus aux prés nouveau-nés où … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Mon réflex et moi, univers d'images | Laisser un commentaire

Contre-vent

  Il tenait en marchant le bras de son aîné dont le monde brouillé était une chimère Je suisais ce duo un homme sûr un homme défait et le vent contre nous était un vain parjure puisque nous avancions

Évaluez ceci :

Publié dans Mon réflex et moi, univers d'images | Laisser un commentaire

Terre à terre

  Le monde  est minuscule une lunule rongée jusqu’au sang Je le croyais géant J’imaginais sans peuple d’immenses vacuités d’intenses marécages de profondes forêts Un petit être fragile portant dans ses artères des ombres indécises a refermé ses paupières sur … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | 4 commentaires

Enfants

Jamais je ne voudrais, enfants, devenir la dame dont vous diriez avec regret « il était temps qu’elle parte » ou « elle n’était plus que l’ombre d’elle-même » Moi, je voudrais rester épaisse, opaque suffisamment pour exister garder dans mes muscles, dans ma … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire