Archives de l’auteur : Phédrienne

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)

Nuit

Parfois la nuit je songe-plein Des cortèges de pensées malignes posent leurs fesses pointues et leur sourire-cigüe sur mes draps Lestées de plomb et de suie elles pèsent de tout leur poids Dehors la nuit chuchote à perte d’imperceptibles mots … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Hypoténuse

Je suis assise sur l’ombre de ton doute Entre mes paupières, mon grand regard filet tente d’attraper la lumière du jour La pluie s’y refuse, qui entre dans la maison ruisselle sur le parquet et détrempe mes livres Un silence … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 3 commentaires

Il pleut dehors, il pleut…

J’ai tout de même couru un peu plus vite que l’orage, le temps de quelques fleurs vite captées. Un écureuil roux s’amusait fort du spectacle, caché derrière un bosquet où je ne l’avais pas vu. Il y avait le si … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , , , | 2 commentaires

On dirait le sud

Mangeant les murs de leurs tranches rangées blanches et dociles de leurs dos habillés de douces peaux lustrées ils étaient là, vigies, témoins, habitants silencieux portant dans leur gros ventre de papier des histoires de tous les temps Dehors, sur … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

C’est vous dire si la poésie m’ennuie parfois profondément…

Un seul oiseau est revenu. Très prudemment. Un pigeon et encore, qui roucoule avec componction. Les premières bogues sont tombées des marronniers, pressées d’en finir. Dans le jardin, un vieil arbre est mort, ses racines soulevant de la terre devenue … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours ! | Tagué , | Laisser un commentaire

A claire-voie

Des volets battent en brèche le soleil qui pose toute sa gloire, à peine assis, enfant royal tisonnant de son sceptre d’or des toits exsangues Les fentes des persiennes lamellent la vie En claire-voie la lumière se rit de notre … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | Laisser un commentaire

Papillonnerie

Je m’appelle Colette, et si mes parents avaient eu de l’imagination, je me serais peut-être appelée Epigénèse, ce qui m’aurait donné d’intenses sujets de méditation. Parfois, quand je déambule, je pense soudainement que je suis en train de mouvoir par … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours ! | Tagué , , | 2 commentaires

Voix et voies

Depuis qu’elle ne crie plus, la petite fille de l’escalier parle sans jamais s’interrompre. Une sorte de magma vocal assez peu compréhensible mais qui s’écoule en interminable ruban. Elle parle, même quand elle est seule et sa prosodie est étonnante, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours ! | Tagué , , | 2 commentaires

Juillet

Soudain, juillet s’est tu Eloignée vers les plages, l’illusion du grand large  les seaux et le varech, le sel et les pieds nus sur du sable bien coiffé et sa grande raie impeccable la voix des villes s’est envolée Il … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | 2 commentaires

Marcher à Lyon

Lyon, c’est la métaphysique des escaliers qui n’en finissent pas de chercher le ciel A peine la tête l’a touché que c’est le cœur qui chancelle tout au bout de ces montées que les robes de bure enseignent à gravir … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire