Archives de l’auteur : Phédrienne

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)

La correction comme échange et valorisation réciproque

Un des aspects que l’on évoque rarement dans le domaine de la correction est celui qui concerne le rapport qui s’installe entre le correcteur et son mandant. Or, il n’est pas simplement ici question d’acheter une prestation entièrement calibrée et … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Communication, la pratique de l'écrit et de l'oral | Laisser un commentaire

Lunis dies

A la souche du ciel Un filament s’éteint Un livreur matinal  l’a cueilli ce matin et il sourit debout dans l’escalier raidi de froid C’est lundi Dans mon nid Le sommeil fait place Éparpillés au sol A de petits fragments … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Contre-emploi

L’homme heureux n’a pas bonne presse. Sa sérénité et sa bonne santé mentale inspirent de la suspicion. Alors que le cynique est réputé intelligent, ce que pourtant il n’est pas toujours, l’homme heureux serait un sot et/ou un indifférent que … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique | 2 commentaires

Bientôt

Ma main recule, mon cerveau renâcle Mon esprit en virgules s’échappe Le ciel tendu de frais frappe à ma vitre Dans l’escalier des enfants s’éploient Tout près la campagne s’invente Un manteau de neige et de bois Aucun vent ne … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Tes rêves d’enfant

Qu’as-tu fait/ pendant tout ce temps-là ? Tu te souviens/ tu voulais/être musicienne Chanter/ toute la journée Toujours plus fort/et créer encore Qu’as-tu fait/ de toutes tes envies ? Sauver la terre/ la forêt/ et la mer/aussi                 Penser/un monde meilleur/ … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | 2 commentaires

En travers de ta porte

Je me serais couchée en travers de ta porte J’aurais attendu tout le jour J’aurais eu froid toute la nuit J’aurais bravé le regard de ton chien Celui de ton voisin et même jusqu’à la lune Qui se rit de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Du froid, le vif

Je n’ai pas vu passer beaucoup de monde, non À peine deux graffeurs encapuchonnés de bleu Et le tintement sec de leurs bombes à retardement J’ai vu passer des hommes qui couraient Comme des petites filles, leurs genoux entrechoqués Et … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Le dit de Colette (par la malepeste)

C’est un siècle étonnant, nu, sans lyrisme aucunoù l’humour est grinçant et la fesse un peu tristeJe l’aimerais gourmand,luxurieux,fécondmoins amer que content, moins disert, réjouinourrissant pour autrui quelque douce penséemoins prompt à malmener tout ce qui le dérangeParlant d’amour toujours … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 4 commentaires

Fragile

Dehors la rue joue à faire comme si Des voitures s’entêtent à bouchonner Des cyclistes s’ulcèrent Des passants traversent hors des clous La vie s’affaire, cabas à la main Hier, rentrant à pied chez moi, lentement J’ai vu le ciel … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

Une feuille, un caillou

Curieusement, nous avancions dans le même sens Devant moi, dos droits, dos ronds, tous progressaient Avec hâte sur ce chemin de lenteur C’était l’heure de la promenade Des chiens, des enfants, des vélos, des cannes Des fauteuils roulants glissaient sous … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire