Archives de catégorie : Les Chroniques d’Emilie

Petit série de nouvelles brèves, fictionnelles bien qu’inspirées par une personne chère, superbement différente et humaine.

Le réveil de madame Prétend

  Cette fois, je dois bien l’avouer, j’ai craint que malgré sa chaise de derviche tourneur qui lui assurait un soupçon de mobilité, notre Emilie avait cédé à la résignation. Jardin désert, roses fanées, figues mûrissant au soleil sans sa … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , | 4 commentaires

L’intrépide Madame Prétend

Je l’avais subodoré : il est bien arrivé quelque chose à Madame Prétend. Sûrement le pire qui puisse lui advenir : Emilie s’est fracturé une cheville dans le jardin ; une glissade intempestive. D’où le silence, évidemment, aussi éloquent que l’absence de ses … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , , | 4 commentaires

Le bon sens d’Emilie

Non, je ne l’ai pas oubliée. Même si son ombre tutélaire ne hantait plus ces derniers temps le jardin tant aimé ; fatigue, relative dépossession, car une nouvelle gardienne aux accents du sud et pleine d’énergie a pris ses nouveaux quartiers, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , | 7 commentaires

Joyeux Noël Emilie !

Sur la porte d’Emilie, comme chaque année, une petite couronne enrubannée signale discrètement l’arrivée des fêtes. Il ne faut pas compter sur elle pour planter dans son salon un quelconque sapin déraciné ! Non ! Les sapins, c’est fait pour étendre leurs … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , | 6 commentaires

Les pieds dans la neige, les chroniques d’Emilie

  Le propre des sentinelles, c’est qu’elles semblent ne rien craindre. Solidement campée sur ses chevilles nues dans deux pantoufles claires, son corps robuste emmitouflé dans une grosse robe de chambre, la silhouette d’Emilie se dessine dans l’encadrement de la … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , , | 2 commentaires

L’anniversaire d’Emilie

Je ne m’en étais pas rendue compte, mais mon immeuble regorge de femmes ! Et c’est donc un essaim bruissant, papillonnant et plutôt juvénile que j’ai vu s’abattre dans le jardin autour de notre déesse mère, dont nous étions tous conviés … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , | 7 commentaires

Entre réalité et fiction, les chroniques d’Emilie

Amis lecteurs qui passez par ici, Comme vous pouvez le constater, j’ai choisi de réunir dans une catégorie à part les petits billets sur une dame chère, émanation imaginaire et double transposé d’un personnage de chair,  dont j’ai volontairement modifié … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , , | 4 commentaires

Le parachute d’Emilie

Ce qu’il y a de bien avec l’humain, c’est que s’il déçoit souvent, il n’en finit jamais d’étonner, d’émouvoir, de vous cueillir à chaud là où on l’attendait le moins. Dans ma naïveté qui est restée celle d’une (vieille) enfant, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , | 7 commentaires

Les vacances de Madame Prétend

Madame Prétend et moi-même partageons un point commun : celui de demeurer présentes lorsque la vie se dissipe et se dilue doucement dans notre immeuble assoupi et écrasé de soleil, les occupants prenant la route du Sud, pas si lointaine ! Je … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , , | 9 commentaires

Le mari de Madame Prétend

Oscillant sur deux courtes jambes, sa chevelure mousseuse aussi blanche que ma feuille, le petit homme ahane sous deux gros sacs. Sa petite chemise à carreaux épouse un torse maigrichon, ses deux jambes fines, sèches et énergiques, prises dans un … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , | 11 commentaires