Archives de catégorie : Les Chroniques d’Emilie

Petit série de nouvelles brèves, fictionnelles bien qu’inspirées par une personne chère, superbement différente et humaine.

Que tes fruits me sont doux…les pêches d’Emilie

Le cœur de la ville bat à 38 degrés Celsius ; le jardin clos sur son sommeil de 16 heures étuve doucement. Les fleurs sont pâmées, couchées, exhalant leur senteur exacerbée. Sous le grand arbre, la petite table du jardin brûle … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , | 4 commentaires

Le corsage fleuri de madame Prétend

Je crois avoir déjà évoqué plusieurs fois l’épaisse robe de chambre dans laquelle, avec aisance, Emilie sort de bon matin de son logis et de sa réserve pour aller vaquer au jardin. Pantoufles aux pieds et affrontant aussi bien les … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , , | 12 commentaires

Le muguet de madame Prétend

En mai, le temps fait ce qui lui plaît, c’est bien connu. Et ici, il a décidé de contribuer à une forme de morosité nationale en phagocytant le sacro saint pont du premier mai. Jamais je n’ai d’ailleurs vu une … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , | 6 commentaires

Le printemps de madame Prétend

Depuis quelques temps déjà, madame Prétend se fait discrète. A peine aperçois-je de temps en temps, l’ombre du bas de sa robe de chambre pourpre. De plus en plus souvent, sa garde féline rapprochée descend seule au jardin, où  pourtant, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , , , | 11 commentaires

Le coeur bleu d’Emilie

Dans notre ville, l’hiver n‘est pas blanc, jamais. Il est plutôt gris, et parfois bleu. Bleu comme le ciel dur éclatant de ses fanfares, quand la lumière nimbante de janvier couvre les toits et les rues. Bleu comme le cœur … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , | 7 commentaires

Le secret de madame Prétend

Depuis que le froid est installé, les chats de Madame Prétend se morfondent. Et se morfond aussi son œil cruel scrutant derrière son œilleton l’importun passant. Depuis qu’elle a ramassé les feuilles mortes, coupé les dernières roses, élagué la haie … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , , , | 9 commentaires

Les chats de Madame Prétend, épilogue automnal !

Depuis quelques jours, une bouche glaciale crache sans répit sa petite bise sur le jardin. Les rares fleurs rescapées du naufrage, recroquevillées et blotties, achèvent de se dessécher sous un soleil froid et lugubre. Le vent inquisiteur se coulisse sous … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , , , | 7 commentaires

Les chats de Madame Prétend, épisode deux…

Depuis quelques temps, les chats de Madame Prétend sont inquiets : leur parcours fiévreux, queue en panache dans le jardin, traduit sans peine l’agitation de leur propriétaire. De son œil noir et inquisiteur, Madame Terpend, en sa qualité de thuriféraire et … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , | 8 commentaires

Les chats de madame Prétend !

Mon immeuble hors d’âge a un atout secret : un carré de jardinet dru, décoiffé comme un jardin de curé, avec un banc de pierre pour les amoureux,  des roses échevelées, un tilleul vénérable et des herbes potagères….Il possède aussi sous … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les Chroniques d'Emilie | Tagué , , , | 7 commentaires