Archives de catégorie : Les poésies de Colette

En avant !

En avant calme et droit Pendant que l’eau avale les ponts et les chaussées Avançons dans l’onde gaillards et musclés Marchons sur le dos de Neptune Jusqu’à la confluence Le chien l’a fait, je suis restée au bord Rêvant de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Le parc de la Commune

Au Parc de la commune Quand juillet étire quelques rayons Les bancs accueillent des garçons Des vieillards et puis des filles Sur la pelouse des chiens fous Cabriolent en liberté Les enfants jouent, leur ballon roule Des coureurs déshabillés Sur … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Ambre (à celle qui est née)

Petite et plus forte que moi Puisque tes doigts menus Retiennent de mon cœur Le plus simple émoi Petite et plus forte que moi Dans ta grâce de fleur nouveau-née Contre l’épaule de ton père Et ton corps dans sa … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Au-dessus

Les jours de lent courage je replie poliment Et une à une mes bonnes idées Jetées dans un tiroir et bien dépareillées Elles dorment pendant que moi, je muse Une forêt de papier bruisse au moindre vent Sur la table, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Trévoux

Nous marchions, rincés par le déluge Sur des bas-côtés glougloutant de pluie Ainsi désaltérée la terre ameublie Absorbait nos semelles et taisait nos pas La chevelure trempée des champs Révélait des sillons et des fleurs meurtries Des maisons silencieuses et … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Je voudrais être un été

Je suis parfois comme un enfant, petit et redoutable Qui agite ses mains, fait du bruit, et s’exerce au tyran Parfois même je m’accroche comme une plante mauvaise Qui étire en rampant ses volutes et hélices Et sème en se … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Dans la rue, la musique !

Dans la rue, dans la rue la musique ! Dès sept heures, sur le banc L’homme au chapeau blanc Bruissait de sons et cliquetait Tout à la joie des amis retrouvés Puis ce furent les cymbales des couverts Au-dessus d’une glacière … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

La promesse des vents

La promesse des vents Je n’ai rien pu contre l’ambition des hommes Être quelqu’un, même une minute, même une seconde Dans une seule parole, être enfin une personne  Prendre une brave revanche contre la destinée C’est plus fort que tout, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

Train de nuit

Train de nuit Où la nuit tombe Même guettant, Le front contre la vitre Alors même que j’attends, Muette et immobile L’instant ultime La seconde où le jour Fléchit, s’alarme et fuit Tout m’échappe Mon œil ne saisit Qu’un vol … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Nomade

Crêpé d’ombre légère le ciel est assis sur un toit Hier je courais sus à la brise et j’avais oublié La réalité intangible du monde J’ai rapporté dans ma poche un petit morceau de marbre Et un caillou rond comme … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire