Archives de catégorie : Les poésies de Colette

Pas-de-porte

La porte impassible a tout oublié de son passé Le temps y effiloche des ronces et des fleurs douces et griffues comme des mains calleuses Franchi le porche, la seule vérité de ce qui perdure a le parfum âcre et … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , | Laisser un commentaire

Chanson pour clef des champs

J’ai besoin de soleil, de soleil sur mon toit Sur le nid d’abeilles caché dans mes cheveux J’ai besoin de chaume, d’avoine et de bleuets J’ai besoin de mener campagne loin, là-bas   Je sais pourtant la cruauté des bois … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Nuit

J’ai mangé la nuit, sous la pluie, sans laisser la moindre trace Elle avait un petit goût de suie, de mûre sauvage et de crasse Elle portait des relents d’ennuis, et quelques filaments de grâce Dans mon ventre d’ogresse nue … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Si petite

Amour, amis, amants, rêves, monde nouveau Plume de génie grattant sur une page des mots inédits Maternité incarnée, épanouissement marital Voyage au matin bleu dans les bruyères humides Traversée de Paris quand le soleil blanchit les quais Sentier de campagne … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Sans vous, sans eux

Mon impérieux motif familial ne sera pas la croix d’un cimetière l’ombre d’un vieux notaire sur un acte bâclé ni repeindre la haie d’un cottage anglais ou tondre une pelouse libertaire Ce ne sont pas les plages atlantiques ou la … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Icarelette (les poètes, ce n’est pas sérieux)

Ce matin, un oiseau moqueur et intrépide voltigeait au-dessus de moi et piquait depuis les plus hautes toitures des vols planés narquois C’était un pigeon qui se désirait aigle un piaf amusant et sournois Ma raide pesanteur postée sur un … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

Une heure trente trois

Cette nuit, j’ai compté les yeux grands ouverts dans l’ersatz de nuit Il était, je le sais, 1 heure trente trois De l’autre côté du mur Tania appelait « maman, maman ? » comme elle le fait toutes les nuits Je comptais Toutes … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Plic, ploc (poésie nuageuse)

La pluie approche, du bout de l’ongle je tente de percer un petit polochon un nuage douillet, perchée à mon appui-fenêtre qui rêve de devenir balcon Devant le conteneur à verres une ménagère et un homme à mégot jettent méthodiquement … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , | 4 commentaires

La nuit, je ne dors pas

Dans mon lit citadelle, je ne dors pas La nuit, grande muette, s’est lassée de moi Mes draps retranchés de veille soumise Abritent un grand fantôme las Dans la rue où ne passent que de vains rebelles La coulée des … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

Slamelette

Ce que j’aurais inventé de ce temps capturé et donné Ce que j’aurais retrouvé dans un horizon clos Ce que j’aurais imaginé au milieu de mes livres Ce que j’aurais égaré derrière mes rideaux Si je le racontais sur une … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire