Archives de catégorie : Les poésies de Colette

Si j’étais belle

Si j’étais belle, belle au fond de moi chacun de mes atomes lié à son semblable Si j’étais la rivière, la grande forêt l’asile des sages, le feu à ton âme la bouche mi-close proférant les mots que tout être … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | Laisser un commentaire

De nuit

J’ai dormi si près de ma fenêtre que la nuit s’est couchée sur moi A peine ai-je reconnu son grand corps épuisé si heureux de quitter pour un instant sa veille Elle et moi, oublieuses des bonnes manières, avons rêvé … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Où es-tu ?

Ne mentez pas aux enfants,  sinon le monde disparaît. Château bâti de mous  branchages, toilette de mariée tissée de torchons, sceptre glorieux, arme fatale glanée au creux des ornières. J’ai tenu dans ma main, précieuse, cette clef, la note parfaite … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

La promeneuse

Il y aurait de la coupe à mes lèvres des terres brûlées, de longues plaines des montagnes à chevaucher d’épineuses forêts, des matins blêmes mais ma soif voudrait s’y étancher. Pieds nus, joyeuse, sur les pavés, dansant la pavane des … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

Matin d’orage

Le ciel pleure sur les toits Sa langue humide en soulève la faible pente et de grands rêves s’en échappent en frissonnant Je voulais atteindre le miel et la plaine l’or du Rhin, les rives du fleuve bleu mais de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Souvenir des temps anciens

La chaleur me ramène doucement au désert Temps anciens, poussière des roches corrodées par d’invisibles dieux Nous avions faim, nous avions soif, nous étions fragiles écorce de peau lacérée, cuir ductile, sel dessinant entre nos épaules lassées la cartographie du … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

Aux anges

C’est un bus de nuit qui déposera à ma porte quelques étoiles bien connuesà l heure où le ciel pâlira à peine au-dessus de mes nuits blanches Alors je me chante à moi-même la litanie de l’amour qui ne doit … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Va

Il me reste à tendre ma main qui se posera encore un instant sur ton épaule puis s’écartera oubliant le temps des guides et des chemins montrés Maintenant que tu dépasses de tout ton esprit, de toute ta hauteur ma … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Je m’applique (poème autoporté)

Je m’applique à déserter les lieux de paresse mentale de désolation spirituelle de désignation des défauts d’autrui Honni soit qui mal y pense Honni soit qui n’aime que soi Honni soit qui n‘aime chez l’autre que ce qu’il renvoie de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

En vieillissant

En vieillissant, j’espère ameublir la plante de mes pieds assouplir la peau de mon crâne attendrir le dur rayon de mes yeux trouver les chemins de sable où courir  sans m’enfoncer avoir dans ma main ridée mille cartes En vieillissant, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire