Archives de catégorie : Les poésies de Colette

Notre toit

J’ai rêvé d’une cabane posée à fleur de campagne dans un de ces creux égarés où autrefois j’ai bien dormi avec ton épaule comme lit  et le matin pour oublier C’est en âme robinsonne quand en sourdine fredonne tout ce … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

Couleur de nuit

La nuit dépose en ville tant de couleurs que l‘œil y cherche en vain un peu de charbon bien que le noir de carbone en quelque sorte y frissonne un peu plus que de raison  Puisque les teintes crient autant … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | Laisser un commentaire

Prenons de la hauteur

  Je te tends mes poignets pour que tu me hisses bien haut sur les toits du monde où les voix seront infécondes et tournera la ronde des géants Vois dans mon œil droit cet iris d’ébène mydriasé d’avoir trop … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | Laisser un commentaire

Déhanche-moi

Déhanche-moi prends ma colonne entre tes dents secoue mon corps comme un sac sur un rythme dur et déjanté Viens jouer avec moi, viens donc danser comme si nous étions des faunes que rien ne viendrait arrêter Décymbale-moi les oreilles … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Je me mets de côté

  Je me mets de côté les mains derrière le dos comme un vieux japonais marchant Je n’aime pas les poèmes d’amour j’ai toujours détesté leur voix qui pose dehors ce qui devrait être tu si bien C’est plus fort … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Fantaisie de 11h42 à 5 degrés celsius (les poètes, ce n’est pas sérieux !

  Ca me chatouille le moral ça émoustille mon occiput ça débroussaille mon frontal ça clavicule mon dorsal un grand frisson de scandale glisse depuis mes omoplates jusqu’au sacrum où il se flatte de ne pas rester   J’ai froid … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

Ni maître, ni maître

Maître à penser, maître à lire, maître à dorer de la renommée Maître à danser, maître à huiler la pente déjà glissante des idées Maître à compter au grand boulier, une à une les noires et les blanches 8 pour … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | 2 commentaires

Gare de triage

  Le siècle passe à côté de moi son nom m’ignore et moi je ne comprends rien à ce qu’il porte De l’autre côté de la rue, devant la palissade flambent des briquets, et une ligne de cocaïne sépare les … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | Laisser un commentaire

Temps perdu sans collier

Ils n’ont pas le temps. Occupés, assignés à résidence dans leur for intérieur, enchaînés à l’aiguillon de leur cœur qui bat pour d’autres, arrimés au compteur de billets de banque, une seconde de travail, 10 centimes d’euro, une seconde d’attention … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours !, Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué | Laisser un commentaire

A Perrache

A Perrache sous la pluie en plein cœur de la nuit quelques flaques de lumière baignaient les pieds de la misère Sous le tunnel, ver géant annelé de vieux carreaux blancs un béquilleux et quelques mômes dealaient des sachets uni … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , | 4 commentaires