Archives de catégorie : Les poésies de Colette

Marcher en ville

La ville par temps froid scintille Sous un soleil perçant ses rues résonnent un peu Sous le pont de la gare un grand matelas traîne Et un manteau jeté garde l’empreinte d’un corps Les trottoirs sont presque vides, à l’ombre … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Le monstre et moi

Je te porte dans mes pas Espèce de vieux monstre Et dans la puissance de tes bras Je vois toutes les ombres Les sillages tracés depuis La nuit des temps Serais-tu donc cet Éridan Où meurt le soleil ? Je suis … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Tout sinon rien

Ce qui compte est ce qui martèle  l’horloge de mon souvenir Ce qui a un sens, ce qui mobilise Mon écoute, ma veille, mon énergie ma volonté inextinguible, mes mouvements et la course que je conduis vers toi      Ce … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Vivre !

Les murs, ici, respirent de mille façonspar cent fissures, cent craquelures, cent soupirscent bâillements de vieux parquets vermoulusRien ne se tait, la nuit dans sa veille entend chaque bruitCe sont les pas du temps qui frôlent les tapisSous la porte, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Où donc est mon bateau ?

Je préfère souvent l’âpreté des montagnes la pointe qui tenaille et crève les nuages ou l’épaisseur sombre des futaies qui empoignent la peur au cœur du solitaire quand le soir étend sa grande nasse Pourtant, la lenteur de ton étreinte … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Automnal

Quand les arbres seront nus J’ôterai ma peau d’ocre Je prendrai la pâleur des matins         De novembre Quand la pluie sur les trottoirs Court, monotone, Avec sur mes épaules Un manteau de brouillard                            Le froid humide enrobera mes pas … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , | 1 commentaire

Terre à terre

Par-dessus le grillage la forêt s’invite Des arbres curieux penchent leur chef Et le jardin s’entête à s’ensauvager un peu De grandes herbes folles, des tournesols éteints Des mimosas rampants, envahisseurs silencieux, Grignotent de vieilles plates-bandes Une mante religieuse guette … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Marrons !

Mes yeux sont couleur d’une graine Issue d’un beau fruit déhiscent J’aurais aimé porter des plaines Et des forêts empanachées  Et même de petits matins blêmes Dans mes prunelles fatiguées La couleur de la terre au soleil La flaque d’eau … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Ca tombe bien ( les poètes; ce nest pas sérieux)

« Créez un monument funéraire, en quelques clics au meilleur prix ». A l’ouverture de mon fil, cette curieuse invite s’est glissée. Aussitôt, bien sûr, l’imaginaire s’est emballé ! Une tombe escargot, dalle ronde sur un dos Pour glisser lentement vers l’antre de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Ambre

Je viendrai regarder le petit pli de ta bouche Et ton sourire en fleur dans ton sommeil Je laisserai sur mon seuil  Toutes mes vieilles histoire, toi,  Tu grandis non loin de l’océan Et ton jardin sent bon la forêt … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire