Archives de catégorie : Les poésies de Colette

Monte sur le trottoir, Lulu !

Deux femmes suaires deux femmes ossuaires une trottinette rouge à la main rouge du sang caché de leurs veines du stigmate de leur sexe oblitéré par le tissu « Monte sur le trottoir, Lulu ! » L’enfant, bègue et maladroit dépossédé de son … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

Schizophrène

A chacun sa fiction La mienne se dépulpe, heure par heure épluche toutes ses peaux rangées sagement dans le tiroir de l’histoire Allons enfants, de quel pays sommes-nous donc les petits ? Sur le trottoir, enlaçant ma taille, mes épaules courant … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

La vie continue (les poètes, ce n’est pas sérieux)

La vie continue Le 9 juillet 48732, à 7h du matin Océane Bionique modèle 3 bis a laissé Oscar le robot fermer son caisson de vacances aéroportable rempli à ras bord de gélules bio, de masques régénérants instantanés et de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , | 2 commentaires

Sans titre à griffes et à fourrure

Je suis un chat du Cheshire au cerveau tigré Assise pattes croisées sur mon rocher tarpéien j’exécute sans souffrir mes idées d’avant Avant, c’était une vie sage où chaque objet savait bien ce qu’il aurait à subir Avant je prenais … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Dorsale

  Je ne regarde jamais mon dos C’est un continent très étrange deux clavicules peinent à former même en rêvant des ailes d’ange et mes muscles supra-épineux semblent parfois bien paresseux Sur mes trapèzes silencieux aucun acrobate audacieux ne fait … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Bleu de chauffe

Un bleu de chauffe sur les reins je contemple le matin qui hésite à prendre le quart Dans les gares des trains avides ont dévoré mille passants mille passants et leurs valises que la mer craint et attend Ceux qui … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Sans titre

La nuit violette saisie à pleine chair nous marchons dans la ville Une femme à demi-nue, poitrine éclose dans un éventail de soie bleue dandine ses hanches de gourgandine et tend ses cuisses à la brise du soir Un homme … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , | 2 commentaires

La riveraine

Une cabane brinquebalante cache des jeux oubliés Des creux d’eau, des niches sablonneuses amusent le héron cendré L’été y rayonne dans des sentiers déserts bordés de joncs et de frayères Mon pied de citadine, déchaussé comme il faut ma jambe … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

Ah si je savais être méchante !

Ah si je savais être méchante, harpie, pie-grièche mégère inaliénable, gorgone moustachue cruelle aux ongles laqués d’enfer vouivre crachotant sur des patins j’aurais peut-être réclamé à un homme de rentrer à six heures tous les soirs de m’appeler à 19 … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

Le jour

Les jours où je me souviens que j’ai du sang de loup dans les veines, du sang lourd de sous-entendus comme un chien fou je secoue ma toison et j’appelle le soleil à venir au-dessus de mon toit Tout se … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | Laisser un commentaire