Archives de catégorie : Les poésies de Colette

Tes rêves d’enfant

Qu’as-tu fait/ pendant tout ce temps-là ? Tu te souviens/ tu voulais/être musicienne Chanter/ toute la journée Toujours plus fort/et créer encore Qu’as-tu fait/ de toutes tes envies ? Sauver la terre/ la forêt/ et la mer/aussi                 Penser/un monde meilleur/ … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | 2 commentaires

En travers de ta porte

Je me serais couchée en travers de ta porte J’aurais attendu tout le jour J’aurais eu froid toute la nuit J’aurais bravé le regard de ton chien Celui de ton voisin et même jusqu’à la lune Qui se rit de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Du froid, le vif

Je n’ai pas vu passer beaucoup de monde, non À peine deux graffeurs encapuchonnés de bleu Et le tintement sec de leurs bombes à retardement J’ai vu passer des hommes qui couraient Comme des petites filles, leurs genoux entrechoqués Et … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Le dit de Colette (par la malepeste)

C’est un siècle étonnant, nu, sans lyrisme aucunoù l’humour est grinçant et la fesse un peu tristeJe l’aimerais gourmand,luxurieux,fécondmoins amer que content, moins disert, réjouinourrissant pour autrui quelque douce penséemoins prompt à malmener tout ce qui le dérangeParlant d’amour toujours … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 4 commentaires

Fragile

Dehors la rue joue à faire comme si Des voitures s’entêtent à bouchonner Des cyclistes s’ulcèrent Des passants traversent hors des clous La vie s’affaire, cabas à la main Hier, rentrant à pied chez moi, lentement J’ai vu le ciel … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

Une feuille, un caillou

Curieusement, nous avancions dans le même sens Devant moi, dos droits, dos ronds, tous progressaient Avec hâte sur ce chemin de lenteur C’était l’heure de la promenade Des chiens, des enfants, des vélos, des cannes Des fauteuils roulants glissaient sous … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Corps et biens

Les doigts dans la terre, dans les cailloux, dans l’herbe Les ongles noirs, tâchés, sol foré, les mains gelées Imprimées du froid de l’hiver Je creuse, je touille, je tripote, je malaxe Je palpe, je triture, je concasse Quand me … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

Caprine

Je n’ai pas mon content de joie Vois-tu, moi, je suis gourmande Et peu disposée à replier Mes pétales, même un peu usés Comme on rangeait des draps de chanvre Dans des tiroirs de naphtaline Au temps où les femmes … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | 2 commentaires

Souveraine

Juste à côté, un terrain d’herbes folles Jonché de rares coquelicots Dormait à l’abri des barrières J’aimais y terrer mes peurs solitaires Et mon dédain absolu du réel Un lieu parle de ses mille voix Chaque caillou marque la trace … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Laisser un commentaire

Optique

J’apprends à embrasser du regard Maintenant qu’un horizon étréci L’arrête à l’arcade d’un sourcil  Surmontant un vain promontoire Loin d’un paysage éteint Où le jour tremblote, indécis, Je traque de la prunelle De meilleurs fruits Ce sont mes semblables que … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire