Archives de catégorie : Les poésies de Colette

Allegro

Quêtant sur le flanc assoupi de la campagne une grosse lune amollie au ventre de génisse prête à vêler, je me suis souvenue de la liberté tu sais, celle qui fait sortir par la fenêtre courir avec, au bec, la … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | 2 commentaires

Revoir Paris

En sortant du train, je regardais la nuit jouer distraitement du bout du pied avec de grandes ombres et des fleurs de lumière Le quai était bondé, plus de valises que d’hommes Un père berçait sur son cœur un petit … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

Swinging in the rain

Par la fenêtre ouverte à deux battants la pluie s’est invitée, prospère dansant fraîche et replète sur ses talons d’argent Sur mon lit oublié en simple cavalière et sans tenue de bal j’ai bien été tentée de prendre à bras … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué | Laisser un commentaire

Le silence des hommes

Je crois que les hommes tristes sont peu bavards La mélancolie, pierreux emplâtre, soude leurs  lèvres en plis tombants ils ne gémissent pas sur le sort vissé à leur cou Je les vois assis sur des marches, un mégot rouillé … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 2 commentaires

En mai, fais ce qui me plaît

Ta main en experte cuiller racle ma peau tout doucement depuis mes chevilles grossières jusqu’au doux pli, creux poplitant de  mes genoux austères Prends donc de ce tissu les plis irisés et secrets épluche tout Il me semble bien que … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Ce qu’elle dit

Profondément émue par la voix d’une femme ardente à lever mes moindres doutes sur nos besoins profonds d’humanité je tinte de son écho martelant,  qui me rend foi Vous  n’êtes plus la main caressante l’être sur lequel un solitaire vieillard … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Celle qui est née

Tes grands yeux de tendre femme tes belles mains enluminées ton chemin d’amour et de drame ton enfance vive et concassée mettent mon cœur à la criée et à mon ventre cette flamme que ta vie y a enchâssée   … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | 4 commentaires

Donjons et dragons

Jouez-vous, Colette ? m’a dit un homme étrange dont le haut profil mince scrutait des étagères Des boîtes aux noms sonores empilaient leurs mystères un vendeur chevelu dansait entre tout ça Alors, j’ai revêtu ma cape de sorcière mon habit de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire

Je n’ai pas cédé

Je n’ai pas cédé ma main sur mon ventre a jeté plein de graines de temps plein de grains de printemps plein d’envie de soleil sur les toits J’ai couru sous la pluie encore une fois j’ai parlé à chaque … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | 2 commentaires

La barbe ! (les poètes, ce n’est pas sérieux)

La mine grave, le dos compassé la cravate étranglée autour du col ainsi je me suis rêvée Deux tuyaux de tissu enfermant mes jambes des poils bruns sur mes mains pressées une barbe du matin et un soupçon de ventre … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , | 1 commentaire