Archives de catégorie : Les poésies de Colette

Miroir avec tain

Il y a du Napoléon  dans ta grandeur du Baudelaire dans tes écrits du Satie dans tes rythmes Tu as l’œil de Garbo le cou d’une statue grecque et une cervelle de… moineau ! Qui échappe ici à la satisfaction de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

In corpore sano

Pierres plates, mer et ruisseaux arbres, brume, neige, vent, copeaux sable et poussière nature mère, marâtre pâture où paissent lentement mes rêves recevez mon corps, c’est de lui que je parle Lui dont je pose la prairie longue chair, moelleuse … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

Le bleu du ciel (poème pour avoir le droit de dire ce qu’on veut)

Si tu montres le ciel d’un doigt en disant qu’il est bleu et beau il est possible qu’une voix aussitôt fâchée t’interpelle « Bleu, cela, comment peux-tu prétendre, à qualifier ainsi cette terne couleur ? Regarde un peu mieux un vrai observateur … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , | 2 commentaires

Une seule façon de dire

Il existe trois formes de violence je l’ai lu partout et une seule façon d’exprimer son refus Alors je me suis avancée sur le palier où des claques sèches tombaient sur un petit coupable d’avoir sali son pantalon au jardin … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | 2 commentaires

Conte de Noël pour les frugaux

Tous les ans, monsieur X fait ce qu’il ne veut pas Dans sa demeure, la table est mise, nappe dorée, couronne de sapin, bougies, vaisselle douairière, argenterie désincarcérée de son écrin Les marmites fument, le four dégorge de la graisse … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , | Laisser un commentaire

3982

Au terme de 3982 jours ce message persiste : Aimes-tu la vie, dis, l’aimes-tu ? Sais-tu dans ce qui te prend le goût de l’aventure ce qui fait jeter le lit, la maison de briques, le CDD, la corne d’abondance, le contrat … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Tiers état

Hier, nous étions deux marchant avec précaution sur un trottoir dont on ne savait pas s’il appartenait à la France d’en haut ou la France d’en bas Je portais un pantalon Prince de Galles ce qui en ces temps agités … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | Laisser un commentaire

Courez !

Tu ne dors pas ? je te vois connecté, cette verte pastille signale à mes yeux d’insomniaque que tu es attablé les  yeux rougis de fixation devant quelques lignes futiles Oh mon ami, comment vas-tu, je te remercie pour ton like … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , , | 3 commentaires

Les listophiles

Moi, je n’aime pas les listes Ce sont des animaux étranges qui tendent à croître inexorablement Dans les poches, roulées, chiffonnées, illisibles elles racontent un monde absurdement mélancolique matériellement pléthorique et le consommateur s’en va glanant sur des gondoles en … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , | 5 commentaires

Praha (à Nat)

L’Elbe ne nous parlerait pas si nous ne marchions en silence tandis que les murs grelottent et que le ciel s’éploie J’ai vingt ans derrière toi tes cheveux de feuille ourlent les rives Sucre, cannelle, pavés, vin chaud l’ombre de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire