Parlons un peu d’avenir

Parlons un peu d’avenir

Cette balade douce a été écrite et composée à l’annonce de la naissance de ma première petite-fille, dont j’ignorais alors qu’elle le serait. Je la lui ai offerte le jour de sa naissance, accompagnée d’un livre de comptines et de photos conçu pour elle, mais c’est aussi le traveil complice de mon ami musicien et de mon amie chanteuse, alors je le partage ici.

 

 

Parlons un peu d’avenir

 

Si je tenais ta main, petite, ou petit enfant qui viendras

Serrant dans mes doigts pétris d’encre tes si petits doigts

Ne sois pas inquièt, d’hier, je ne te parlerais pas

Ou si peu, évoquant quand même les ruisseaux multiples

Des vies qui se croisèrent entre plaines et forêts

Et dont au fond nous ne savons presque rien

Tu ne m’en voudras pas, ou du moins je l’espère

De refuser de distiller en toi

En goutte à goutte ce vin amer des colères

Et des mauvaises fois

Plus je grandis, plus je découvre

Que le versant de mes dimanches

A par dessus les horizons d’autres couleurs

D’autres raisons

Quelle réalité te dirai-je moi qui ne sais en vérité

Que l’instant et la volonté de te laisser ouvrir tes ailes

Sans ternir aucune de tes pensées

Si je tenais ta main petite, ou petit enfant qui viendras

Contre mon cœur et sans malice je poserais tes petits doigts

Et laisserais ton regard complice peindre à ses nuances un monde

Dont l’histoire me sera féconde

Puisqu’elle me viendra de toi…