Archives par mot-clef : balade urbaine

Cheveux au vent (balade urbaine)

Lorsque tu te promènes dans le silence dominical qu’interrompt à peine l’éternuement d’un moteur tu saisis que le monde n’a aucun sens Cette certitude qui pétrifie les pierres sous le grand soleil de quatorze heures trente-trois s’insinue lentement dans les … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours !, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Dominical

« Volière, t’es foutu,  à 17 heures, café place des Terreaux, je ne sais pas si j’ai fermé la porte à clef.  Tu ne peux pas comprendre si tu n’as pas de colère en toi. » Le soleil terrasse octobre au milieu … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , | 2 commentaires

La Fayette, me voilà !

Nous pourrions tout abandonner pour nourrir au creux de notre être un petit bezoard ruminé de longue date à l’intérieur de nos viscères. Tout comme, adossée à un bloc de béton au cœur d’un chantier de modernité, Cours Lafayette, je … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , | 4 commentaires

Deux noires, deux couleurs…

Deux noires, deux couleurs En combat vain et éclatant, quelques fleurs solides narguent le soleil mourant. Une abeille paisible s’y fait un nid coquet et prend son encas de l’après-midi. Il est 5 heures ; le lac s’abîme dans ses … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Pas lents

  Pas la peine d’imaginer Courant dans les brisées du vent Quelques pas vifs, l’écharpe volant Le chien truffe à terre, l’enfant à patinette Le gratteur de guitare et puis Moi, passant Il faudrait ne pas regarder Marcher les yeux … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

A Lyon, il y a des poules, des poules et des lapins fous !

Après 3 semaines d’enfermement intense lié au travail et à l’écriture, cet après midi je me suis enfuie ! De chez moi tout bonnement, fermant livres et cahier d’écriture pour filer à l’anglaise dans les escaliers, sauter dans le métro chaussée … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , , , , | 2 commentaires