Archives par mot-clef : improvisation poétique matinale

4 heures et quart

J’étais posée délicatement A quatre heures et quart Sur l’aiguille du cadran. Perchée, jambes croisées, Sans même y songer, Attendant sans efforts, Que l’aiguille s’avance, Par petits bonds surpris, Jusqu’à la demie. Au-dehors, une étoile, Paresseuse et futile, Bâillait timidement … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire