Archives par mot-clef : Obstinément

Obstinément (à celle qui est née)

Si près de toi je me suis endormie car ce n’était qu’un rêve Nous étions assises dans le jardin à manger des guimauves Le soleil était assassin Il tuait en nous toute velléité de faire autre chose que de regarder … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | Laisser un commentaire