Archives par mot-clef : petite philosophie du boudoir

Procédure de sauvetage automatique (petite philosophie du boudoir)

Parfois, une volonté de recul s’amorce comme d’elle-même et tu regardes ce que tu as fait, écrit, pensé, oublié ces derniers temps.  Tu prends le temps de démêler l’intention véritable qui est camouflée derrière une réponse trop vite faite, une … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours !, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , , | Laisser un commentaire

L’art de la disparition (petite philosophie du boudoir)

Lorsque j’étais enfant, on m’a inculqué comme à beaucoup la conviction de la pérennité. Solidement ancrée à la chaleur maternelle, rivetée aussi à la silhouette d’un père incompris de moi. Les murs, la banlieue et son étiquetage étriqué,  ses enseignes, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique | Tagué , | 2 commentaires

Que philosopher, c’est apprendre à sourire …

Je sais bien que ce titre en fera bondir plus d’un, mais cette provocation volontaire a davantage pour objet de proposer que d’imposer.  Parce qu’enfin, depuis des siècles, philosophes, prêtres, sages et oracles du pire n’ont cessé de focaliser le … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique, Mon réflex et moi, univers d'images | Tagué , | 4 commentaires

Le vrai du faux…petite philosophie dans le boudoir, acte LXXXIX

Depuis que je me suis décidée à faire publier mes œuvrettes et à montrer aussi mes photographies, j’ai dû fourrer le nez à maintes reprises dans un débat récurrent autour de ces deux pratiques : écriture fictionnelle et photographie. En dehors … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique | Tagué , , , , | 2 commentaires

L’art du trompe l’œil …petite philosophie du boudoir, acte LXXXV

Un temps, l’idée que le net allait libérer les pensées et délier les langues, m’a traversée. Pensez, justement ! Une toile pareille à des millions de dendrites connectant des zones inexplorées de la communication ! Mais avec l’accès facilité à des bases … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Billets et autres textes/Prose toujours ! | Tagué , , | 4 commentaires

En perdre le nord, ou la solitude du penseur de fond…petite philosophie dans le boudoir, acte LXXXIV

Depuis pas mal de temps et comme beaucoup d’autres écrivains ou apprentis écrivains (ce qui au fond revient assez au même), je suis confrontée à une crise schizophrénique sans précédent ; il ne suffit pas en effet que, conjointement à mes … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique | Tagué , , , , | 3 commentaires

Faut-il parler des maux du corps ? …petite philosophie dans le boudoir, acte LXXVIII

Tout parti pris présente des angles discutables. Celui que j’ai adopté et qui est de faire de tout aléa une forme d’enseignement, un appel à la réflexion, n’a donc pas d’autre prétention qu’un vrai partage. Ayant souffert depuis trois ans de … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Les grands ciseaux d’Anastasie…petite philosophie du boudoir, acte LXIV

Je ne nourris guère d’inimitié, mais franchement, Anastasie, je ne l’aime pas. Et pas du tout même ! Cette grande bique et sa paire de ciseaux acérés qui tronçonne idées et langage, et censure à tout va, n’est pas mon amie. … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Colette en Utopia, généalogie de l’amour des mots …petite philosophie du boudoir…acte XLII

Le mot fuse sec et claquant : Weg ! Accompagné de la ligne du bras qui me tend, moi et mon petit corps de 6 ans, au-delà de la ligne rouge : celle du contact avec le père et de la tendresse refusée. … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique | Tagué , , , | 2 commentaires

Et si le temps n’existait pas ? … petite philosophie du boudoir acte XXXIX

Etendue à plat dos sur l’herbe, je regarde filer les nuages, l’un après l’autre ou enchevêtrés, agglomérés en masses compactes avec lesquelles le soleil joue, et ne gagne pas. J’ai posé en même temps que mon sac, mes convictions, mes … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Le boudoir philosophique | Tagué , , , | 4 commentaires