Archives par mot-clef : poésie filiale

Celle qui est née

Tes grands yeux de tendre femme tes belles mains enluminées ton chemin d’amour et de drame ton enfance vive et concassée mettent mon cœur à la criée et à mon ventre cette flamme que ta vie y a enchâssée   … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Les poésies de Colette | Tagué , , | 4 commentaires