Echappée belle

Echapper belle

Suspendue au soleil d’une main

Un doigt, pour être certain

Un éclat de rire coincé entre les lèvres

Le corps en densité cosmique

En comique suspens

Echarper bel

Dire à mots  drus

Frapper d’estoc et de rage

Taillader la figure des sages

Pourfendre le sot et le vain

Et puis, jouer la fille de l’air

Une traîne de lumière à la main

Et filer comme du caramel

En traits d’or jusqu’au matin !

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s