Tas de soi

5540Posées en petits tas bien propres et bien rangés

Sur ma table dorée de poussière filtrée

Des couches de soi, de moi, de riens

Fines, lisses et captives attendent sans chagrin

Que du bout de mes doigts les lissant à tâtons

J’en fabrique un masque tout en plâtre et carton

Que j’en pare mon visage nu de fard et d’ardeur

Pour faire bonne figure devant les temps moqueurs

Mais je préfère le cru, le piquant, la patine

De mes traits fatigués par la veille et  l’usine

Des mots cherchés, posés, un à un sur la ligne

Lavés au baiser noir et gourmand de la nuit

Au lait des émotions et des sens chéris

Alors le tas de soi se délite et se mine

Sous la lumière blanche de ma lampe opaline

Et ses miettes s’envolent, une à une sans bruit

Pendant que le matin doucement tend ses fruits…

Publicités

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Tas de soi

  1. Quel plaisir de te voir, Colette, ravie de retrouver ta plume, toujours aussi belle

    Aimé par 1 personne

  2. Phédrienne dit :

    Bonjour Elisabeth, Le plaisir est grandement partagé, je suis ravie de retrouver ta présence et ta belle plume ! Merci beaucoup.

    J'aime

  3. Trés belle image toujour sereine! Beau poéme!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s