Le petit banc

5149 NB

Rêvez en chœur nymphes nostalgiques
Petits faunes barbus et Eros joueur
Dans le berceau feutré, mystérieux et désert
De la forêt obscure, ce halo de blancheur
Abrite un petit banc, à peine issu d’un songe
Prémices de délices, de serments, de mensonges
Là, quelques amoureux, quelques chasseurs d’âmes
Joueront ainsi pour vous, de l’amour ,quelques gammes
Mes vers sont boiteux comme le sont ses jambes
Fatigués de porter ces mystères d’antichambre
Et comme vous, je regarde, cachée dans un fourré,
Ce petit banc modeste et ses secrets attraits …

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s