Un correcteur n’écrit pas à votre place !

styloDevant la recrudescence de demandes qui me sont faites pour rédiger purement et simplement certains travaux à la place des personnes, je souhaite faire une nécessaire mise au point. Un correcteur  intervient sur une matière qui lui est fournie et qu’il va tenter d’améliorer, parfois en reformulant certaines tournures et a minima en corrigeant le maximum de fautes. Il ne lui appartient pas d’écrire à la place des auteurs (ou il s’agit là d’un tout autre travail). Est-il besoin de rappeler qu’un candidat aux examens est dans l’obligation de fournir un travail personnel dont il peut garantir l’originalité ? Plus qu’une contrainte morale, le plagiat ou le recours à un auteur fantôme dans ce cadre est un délit.

Dans ma pratique et bien que je ne sois pas détective, il m’arrive donc de signaler à un client un passage dont j’ai pu déceler qu’il venait d’un texte non cité comme source et recopié tel que : question d’honnêteté. Le travail de rédaction est bien différent, qui consistera à écrire un texte de toutes pièces selon la demande reçue et le format réclamé. On voit bien là qu’il s’agit de deux démarches distinctes.

Dans ce travail comme dans les autres, l’éthique est donc de rigueur.

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Communication, la pratique de l'écrit et de l'oral, Mon réflex et moi, univers d'images, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un correcteur n’écrit pas à votre place !

  1. Aldor dit :

    … Et ne pensez-vous pas que ceux qui vous demandent, à tort, de rédiger des travaux, le font en toute connaissance de cause ? Qu’espèrent-ils en s’adressant à vous ? Que vous serez moins regardante ?

    Aimé par 1 personne

  2. Phédrienne dit :

    Bonjour Aldor,
    Je me suis aperçue que certains imaginent que n’importe quelle source peut être utilisée telle que et incorporée dans leur travail sans pour autant être citée comme apport extérieur. Il me semble que l’usage du net a dilué la notion de propriété intellectuelle ou alors, c’est un prérequis qui ne leur pas été communiqué. Quant à faire rédiger totalement un mémoire par une tierce personne, il s’agit là d’un manque évident de scrupules.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s