Etoile du matin

J’ai accroché une étoile dans mon entrée

Elle est rose, verte et bleue

et ses pointes dardées

balisent mes pas de nuit

lorsque je rentre tard

J’ai posé une lanterne sur le meuble

près de la porte pour que ces deux sentinelles

me rappellent d’où je suis

C’est-à-dire d’une lignée de questions

parties à la recherche de sens

depuis le fonds des âges farouches

Pour que ce doux fanal

me rappelle où je vais

lorsque jour et nuit appellent à la tâche

mon esprit inquiet

Ce matin, l’étoile a clignoté doucement

en me sortant d’un dur sommeil

Devant la fenêtre un arbre stoïque

parlait à gestes calmes au matin et au vent

J’ai accroché une étoile sur mon mur

et mon sac sur le dos, je m’en vais

gaiement

 

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article, publié dans Les poésies de Colette, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.