Liberté, égalité, respirez

Par la fenêtre, tandis que j’écris

Je vois des ouvriers consciencieux

Achever de construire les appartements-terrasses

Qui parachèvent un immeuble de 6 étages

En-dessous pour les moins bien lotis, ils ont bâti

 Fenêtres et balcons, parfois une baie vitrée

Au-dessus, comme l’affiche une belle pancarte

Ce sera espace vert et plantes en cargaison

Des métrages de ciel, des carrés de gazon

Et le droit de respirer au soleil

Souvent, me promenant, je songe au passé,

Aux bonnes qu’on couchait en-haut sous les soupentes

Pendant que le notable, lui, recevait

Dans les étages nobles des convives replets

Les temps changeront-ils ?

Ou bien le droit d’étouffer avec la noblesse du pauvre

Dans de petits espaces fermés

Concurrencera-t-il encore longtemps

La misère de ceux qui n’ont pas même de toit ?

Je le sais, ma colère est facile,

L’égalité plie le genou devant l’argent toujours roi

Quel maître de l’eau, de l‘arbre et de l’air

Dira demain un nouveau credo républicain

Liberté, égalité, fraternité

De cet air qu’on nous masque et qui se vend pourtant

Au plus offrant

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article a été publié dans Mon réflex et moi, univers d'images. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.