Arrêt sans image

Ne pas s’astreindre à l’écriture régulière, systématique, accepter de disparaître longtemps de la toile n’est pas un pari dangereux. Il n’ y a pas si longtemps encore, les outils qui nous ligotent si facilement devant un écran n’existaient pas. Nul ne sentait un vertige existentiel l’envahir s’il n’avait pas publié de note, de déclaration, d’article ou de poème.  Aucun artiste ne s’astreignait à montrer sa production journellement. Existait-il moins pour autant ? Non. Pour ma part, les longues périodes d’isolement imposées par la situation sanitaire ont été très formatrices. Elles m’ont ramenée à l’essence des choses, à la quintessence du moment. Au besoin primordial et quasi primitif de renouer avec le réel, de vivre intensément les instants arrachés à l’enfermement en goûtant la voix, le contact lorsqu’il était possible plutôt que des images, trois lignes jetées à la hâte, l’usage compulsif du net.

J’ai donc plus que jamais pratiqué la déconnexion des outils, fermé le téléphone, le net, les médias chaque fois que le travail n’exigeait pas leur ouverture. J’ai refusé la contagiosité effrayante pour moi des poncifs, des fake news, du rétrécissement langagier qu’un surdosage du net et des médias entraîne malheureusement, pour retrouver la richesse infiniment plus nuancée du livre.  L’esprit critique, la décantation.

J’ai posé le reflex aussi pour un petit moment, et réduit considérablement l’expression poétique pour me libérer de toute habitude.  Je travaille à ma liberté plus que jamais. Je travaille à l’exigence, plutôt qu’à l’instinct, j’apprends la lenteur et l’arrêt.

C’est une expérience passionnante et si, au bout de ce chemin, il ne reste qu’une personne pour me lire, échanger, partager une expérience de vie, je mettrais mes chaussures et je partirais joyeusement à la découverte d’autre chose.

A propos Phédrienne

Je suis ce que j'écris, ce que je vis, et réciproquement, cela suffit sans doute à me connaître un peu :)
Cet article a été publié dans Chronicolettes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Arrêt sans image

  1. Tout à fait d’accord !!!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.